Créer un site internet

Telecharge

Harcèlement à l'école

  • Par alvyane
  • Le 12/11/2019
  • 0 commentaire

Hello !! Et oui, beaucoup de travail en ce moment. Promotion de "Sapin-Lilas", création de contes de Noël avec des illustrations à colorier.

Cependant aujourd'hui, j'ai envie d'exprimer la fierté d'avoir une petite fille plus que sencée...

Je vous explique tout cela tout de suite.

 

===================

=======

Aujourd'hui, je ne parlerai pas de livres, ni de mes écrits, mais d'une de mes quatre plus belles réussites. Sybélia est la troisième enfant de ma fratrie de quatre monstres que j'aime profondément.

Je suis une mère qui protège beaucoup sa progéniture, même si je reconnais faire des erreurs. Je leur apprends à toujours être fier d'eux mêmes, d'être généreux, de ne jamais juger sans connaître, de réfléchir avant de dire, de ne jamais paraître. Ils sont tous élevés sans compétition, même s'il est normal qu'il en existe parfois une entre eux... ils sont élevés en tant qu'être humain sans s'occuper du genre... et croyez-moi dans notre société de paumés psychotiques et névrosés (heureusement pas tout le monde ;o) ) c'est très compliqué.

Aujourd'hui, donc, ma fille est rentrée à midi très énervée, bouleversée. Du haut de ses 11 ans, elle m'a tout epliqué. 

Son copain de classe qui est là quand elle a besoin, qui lui casse les pieds pas mal aussi (et oui, quelques colères entre eux) a participé au cross du collège et est arrivé dernier. Ma fille n'y était pas, car malade. Le garçon fut raillé, ricanné, embêté du fait de sa place de bon dernier (vous comprenez pourquoi la compétition n'a pas foi chez moi ?). Cela aurait pu s'arrêter là, mais il avait donné son numéro de téléphone... et il fut distribué pour le HARCELER tout le weekend. Ce que les gamins ignoraient c'est que le numéro est celui de la maman, qui vous vous en doutez était dans tous ses états et est intervenue. Donc le sous directeur a fait une réunion en urgence ce matin, faisant sauter un cours, avec tous les élèves en expliquant qu'une enquète était en cours et que les sanctions aller tomber, tout en rappelant le respect des autres et la vie en communauté.

Mais pourquoi suis-je fière de ma fille me direz-vous ? Elle n'a rien fait d'extraordinaire. Elle a réfléchit. Elle a soutenu ce copain, qui pourtant lui en avait fait voir de toutes les couleurs, avant les vacances (l'âge bête... en sixième c'est terrible !). Elle n'a pas écouté sa rancoeur, elle a simplement compris que ce qu'il vivait était dur et qu'il fallait AGIR et non pas REAGIR.

Puis, elle m'a regardé droit dans les yeux.

"Maman... tu as eu raison. C'est mieux que je n'ai pas facebook, twitter, téléphone portable. Les gens font beaucoup de mal avec ça."

J'ai hôché la tête avec fierté,  car elle comprenait enfin mon choix. Etre harcelée, elle sait ce que c'est et elle sait que c'est en agissant que l'on peut faire reculer l'enfer... pas en réagissant.

Elle est une autiste (diagnostiquée) de onze ans et je souris en me disant qu'elle aurait bien des leçons à donner à ces enfants harceleurs qui se sentent tout puissant puisque nombreux.

Pour dire non au harcèlement... cassez la chaine de la maltraitance, n'agissez pas en mouton qui se prennent pour des loups.

Agissez.

(merci à l'équipe pédagogique du collège de ma fille qui s'implique dans cette histoire)

harcèlement à l'école courage de ses opinion fière de ma fille réalité à exprimer écrire pour réfléchir et exprimer.

Ajouter un commentaire

 
×