1619549276529 e11f3bc52c69add1a54d3555614195fb

J'adore les jeux vidéo !!!

Quand on est une maman qui aime les jeux vidéo, on donne le virus à ses enfants.

Salut les p'tits lus !

 

 

Je cherchais désespérément un sujet pour aujourd'hui et... je l'ai trouvé !

Les jeux vidéo !

L'informatique et les jeux vidéo ont fait parti de ma vie très tôt, du temps où nous étions encore à programmer nos "ping" pour jouer sur un écran avec une boule stylisée que l'on essayait de rattraper avec de petits batonnets sur les côtés. Mieux valait ne pas se planter dans la programmation car si c'était le cas il fallait revoir toutes les lignes de codes.

A treize ans (ouaaaaa c'était il y a longtemps !) ohhhh ça va, donc à treize ans, j'avais ma console portable nintendo avec le jeu donkey kong, la Game & cash (pouaaaaa le truc orange où il fallait faire monter Mario sur des échaffaudages pour sauver la princesse ?) Ouiiii !! c'était génial. Bon très limité je le reconnais, mais on pouvait se ballader partout avec. Je l'ai perdu en la faisant tomber dans le Tarn. Cela m'a fait mal au coeur.

Quand bien plus tard, je suis devenue maman, j'avoue avoir donné le virus à mes deux ainés. Déléos Amoelle (euhhh, il a un drôle de nom ton fils ?) C'est son pseudo, il a une chaîne twitch et il adore analyser les jeux vidéos, donc Déléos Amoelle a fait ses premières armes sur Need for speed première édition sur windows 98. Il avait... ohhhh j'ai honte... il avait cinq ans !

Louha, sa soeur ainée, (elle aussi elle a un drôle de nom !) c'est aussi son pseudo, mais c'est parce qu'elle fait du dessin sur deviant art (hannnn des artistes eux aussi ?) il faut croire. Donc Louha se pris de passion pour tous les final fantasy. 

Cela aurait pu s'arrêter là, sauf que les deux petits derniers sont tombés dans le même chaudron. Du coup je navigue entre Need for speed, spiro, final fantasy, Halo, Forza, Fable, Assassin's creed, Metro et pleiiinnnn d'autres.

 

 

 

(Hannnn mais ce n'est pas raisonnable. Ils sont petits, c'est violent !!)  Alors les plus jeunes n'ont pas accès à tout et il est important d'expliquer à ses enfants que les jeux ne sont pas la réalité. Il faut admettre qu'il faut connaître soi-même les jeux pour savoir si c'est accessible à ses enfants. Un peu comme internet. Il est dangereux de ne pas être formé à ces outils et de ne pas savoir limiter son accès... même sans être un enfant, tu peux me croire.

L'avantage des jeux vidéos lorsqu'ils sont en ligne, c'est la sociabilisation. Bah oui, cela peut paraître idiot mais c'est assez vrai. L'esprit s'éguise, les réflexes se font plus précis et le cerveau calcule les probabilités de façon plus rapide. Pour notre cerveau en style hyperactif c'est un vrai plaisir. Ensuite, cela me permet de travailler mon imaginaire, comme avec les jeux de rôles que j'affectionne et que les enfants ont dévouvert par la même occasion. 

(Euhhhh, et les jeux vidéos cela ne les empêchent de lire ?) Pas que je sache. Déléos n'a commencé à vraiment lire qu'à partir de 17 ans et de gros pavés tel Eragon. Par la suite, il a lu Métro parce qu'il jouait avec le jeu et qu'il avait été fasciné par le monde post apo russe. Il voulait en savoir plus.

(Ah bahhh comme quoi, les jeux vidéos peuvent donner envie de lire) Oui, et pour mon petit dernier, il vient de lire le monde de Narnia et Eragon... a tout juste 9 ans, c'est pourtant un dingue de jeux de stratégie et de gestions.

Ce que l'on doit retenir de tout cela c'est que les jeux vidéos ne sont pas dangereux si on encadre ses enfants et que l'on joue avec eux. Cela peut même les amener à vouloir découvrir plein de choses. D'ailleurs, je vous parlerai de certains jeux si cela vous branche. 

Allez, à bientôt les p'tits lus !!

fantasy quotidien geek jeux vidéos famille

Ajouter un commentaire